Paranormal Complot Esotemyst
Inscrivez vous pour participer aux discutions.


Paranormal complots mystères
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 LA FABULEUSE EXPÉRIENCE DE JACQUES ET LUCIEDOSSIER OVNI JACQUES ET LUCIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilith 168
Partenaire Forum
avatar

Messages : 2266
Date de naissance : 16/08/1954
Date d'inscription : 19/12/2009
Age : 63
Localisation : Lot

MessageSujet: LA FABULEUSE EXPÉRIENCE DE JACQUES ET LUCIEDOSSIER OVNI JACQUES ET LUCIE   Sam 20 Aoû - 14:09

LA FABULEUSE EXPÉRIENCE DE JACQUES ET LUCIEDOSSIER OVNI JACQUES ET LUCIE

RR-1 (1V ?)
Crédibilité Très élevée
Une enquête de Jean Casault




PAS DE NOM , PAS DE VILLE.. RIEN…
Jacques et Lucie viennent à peine d’aborder la cinquantaine. Ils ont tellement à perdre à révéler leur identité dans cette histoire que le lieu de l’observation ne sera pas révélé sinon de dire qu’il se situe dans le secteur Granby-Farnham. Jacques est à l’emploi d’une multinationale, Lucie est également responsable d’une charge dans une entreprise financière de haut niveau, bref ils ne sont absolument pas intéressés à devenir le dindon de la farce et mettre leur employeur dans l’embarras avec les conséquences que cela pourraient avoir éventuellement. C’est d’ailleurs un problème majeur pour nous les ufologues. Des témoins comme eux c’est de l’or ! Je rêve d’emmener Jacques et Lucie devant les caméras de LCN mais jamais ils ne viendront. Plus ils sont crédibles plus ils ont à perdre. Vous allez donc devoir vous fier à moi, me faire confiance quand je vous dis que ces gens-là sont extrêmement crédibles et qu’ils ont bel et bien vu, TOUS LES DEUX ET EN MÊME TEMPS ce qu’ils disent avoir vu.

CANCER DU COLON
C’est une maladie terrible, mortelle presqu’à tout coup. Le père de Jacques a évité le pire il y a 20 ans et son cousin en est mort il y a quinze ans. C’est dans la famille et Jacques le sait. Le 19 mars 2011 il constate avec horreur que du sang remplit la cuvette. En raison des antécédents familiaux, Jacques a une coloscopie tous les 5 ans et la prochaine est prévue en 2012. Pas question ! Ce sera tout de suite. Il finit par obtenir un rendez-vous lundi le 28 mars. Mais le 28 mars 2011 va réserver à ce couple heureux et sans histoire, une surprise de taille…colossale.

LE CHIEN !
Jacques est un gars de sous-sol. Pendant que sa femme et sa fille regardent leurs émissions au premier, Jacques est en bas. Il a un lit pour y dormir à l’occasion et un petit poêle à bois. Son chien y est aussi le plus souvent, près du poêle. Nous sommes dimanche le 27 mars. La nuit de dimanche à lundi va mal se passer pour Lucie. Elle n’arrive pas à dormir. Pour une raison ou une autre le chien est dans la chambre, très énervé et cela l’empêche de dormir. A 3 heures du matin Jacques est réveillé par du bruit au premier. Lucie est debout, des portes se ferment, c’est la guerre entre Lucie et le chien ! Jacques monte au premier et se rend dans la chambre des maîtres.

« Je monte immédiatement pour aller voir ce qui se passe en haut. Le chien est couché dans notre lit en position comme un lion c'est-à-dire couché en ligne droite. Ses pattes sont complètement cachés sous son corps et il tremble et regarde en direction de l’autre pièce la porte patio tout en refusant de descendre du lit pour sortir de la chambre. Ill est même menaçant grogne et nous montre les dents… il a peur de quelque chose… j’allume les lumières et je réussi à le faire descendre du lit avec des friandises pour chien. Je l’ai ensuite prit dans mes bras pour le descendre au sous sol et fermé la porte afin qu’il ne puisse plus remonter. Je me lève toujours vers 5h00 or quelques minutes à peine avant 5 :00AM je me suis fait réveiller par le chien par un pleur étrange et angoissé avant même que le réveil matin ne sonne. Je me suis levé en sursaut . Il tremblait encore et ses yeux ou son regard me donnait l’impression d’un animal qui va mourir.




Je me suis immédiatement rendu vers la porte du sous sol pour prendre l’escalier et contrairement à ses habitudes, il ne voulait pas prendre les devants ni même me suivre pour se rendre à la porte patio pour sortir à l’extérieur. Je suis revenu sur mes pas vers lui et j’ai ressentis encore qu’il pourrait mourir dans peu de temps. Je ne l’avais jamais senti aussi bizarre avant. J’appuie donc ma main droite sur le coté de ses flancs et lui ordonne de venir avec moi. Je croyais qu’il m’avait réveillé pour aller faire ses besoins comme à l’habitude mais aujourd’hui je sais pourquoi il ne voulait pas me suivre ; il voulait plutôt me faire part que quelque chose d’étrange se passait à l’extérieur. Finalement il décide de me suivre et marche collé tout près de moi et nous montons au premier niveau pour se rendre à la porte patio. Je me penche pour saisir sa laisse à l’intérieur qui est attaché à la rampe extérieur et me redresse pour ouvrir la dite porte patio…

Ce qui va suivre me trouble au plus haut niveau… je suis encore sous le choc et le serai pour le reste de ma vie. Dans les semaines qui ont suivi je suis devenu sensible, craintif et après trois mois je pleure encore régulièrement de ce bouleversement. Je me demande encore depuis si j’ai fais tout simplement un cauchemar et j’ai constamment les images de ce que j’ai vu dans ma tête. Jamais je n’aurais pu imaginer à 49 ans vivre ceci ou apprendre l’existence de ces choses que je croyais être que de la frime, de la fiction de film américain. Je me demande encore pourquoi on m’a laissé les voir… »

LES NEUF FAISCEAUX



Alors qu’il se penche pour attacher son chien il réalise que ce qu’il a vu quelques secondes plus tôt n’est pas une illusion. C’est que tout juste en arrivant devant la porte-patio il a cru voir des faisceaux de lumière de très faible intensité à l’extérieur. Il est un peu plus de 4h50. Le chien déclenche le système d’éclairage en passant devant le capteur. Ébloui, Jacques se rue sur le commutateur. Au fur et à mesure que ses yeux s’habituent à l’obscurité, il voit de plus en plus clairement les faisceaux lumineux devant lui. Alors que lui et moi sommes assis au resto-bar Hélène de Valcourt où nous nous sommes donnés rendez-vous et que nous en sommes au huitième café j’observe avec une grande attention tous les gestes qu’il fait. Je l’interromps constamment lui demande de reculer, d’avancer de revenir sur un aspect de son observation en d’autres termes s’il est en train d’inventer une histoire ou d’embellir un rayon de lune il va s’empêtrer, il aurait déjà du s’empêtrer. Mais Jacques est imperturbable, il corrige chacune de mes erreurs lorsque je résume un point. Il sait très bien ce qu’il a vu. « C’est imprimé la-dedans pour le restant de mes jours » dit-il en se touchant le front.

« Je les vois à hauteur de mi-horizon et qui touchent le sol d’un blanc très éclatant avec un contour de bleu. C’est comme un tube en acrylique avec la base plus large et très illuminée au point que je vois la terre brune, puis à sa pointe en haut ça rétrécit et c’est moins lumineux. C’est un spectacle exceptionnel, j’en compte au moins 9 espacés de façon asymétrique. Je ne sais pas encore de quoi il s’agit, je n’ai aucune crainte c’est beau et je sens une énergie qui se dégage de ce que je vois et cela devient de plus en plus éblouissant.



À l’intérieur des faisceaux, je finis par distinguer ce que j’appelle des queues de porcs électriques…Ce sont des courants qui montent et s’agitent en tourbillon, c’est pour ça que je dis que ce sont comme des queue de porcs ( son père l’a fait travailler sur une ferme plus jeune) Chacun des faisceaux en a mais ils ne bougent pas de la même façon et en même temps. C’est très beau.Puis soudainement je décide de me diriger vers la chambre où est couchée Lucie et je lui dis du seuil de porte : « Lucie, viens vite voir ce qui se passe à l’extérieur juste pour confirmer si tu vois la même chose que moi »… Elle me répond tout de suite : « Oui »… et se lève. Nous sommes arrivés en même temps à la porte et elle m’a tout de suite dit : « C’est spécial hein? C’est ça que je t’avais dit que j’avais vu l’autre fois…Wow de la pyrotechnie… »

Lucie avait déjà vécu une expérience assez impressionnante quelques jours plus tôt alors qu’elle circulait en voiture le soir très tard. Elle a été aveuglée par un objet qui est passé assez bas tout juste au-dessus de sa voiture. Jacques commençait à ne plus être lui-même lorsque sa femme se trouvait à ses côtés. Il ne le regardait pas, il ne sait pas où exactement elle se tenait, mais il se rappelle ce drôle de commentaires : « Wow de la pyrotechnie ».



reproduction numérique de Jan Lavergne« Puis moi mon regard quitte les faisceaux lumineux de mi-horizon vers le sol car quelque chose attire subitement mon attention vers le coté droit en haut de la porte au-dessus du saule pleureur et j’aperçois à peine, apparaître un tube avec bouts arrondies encore très pale… blanc et une aura de bleu parfaitement en suspens et immobile en position verticale. Il s’illumine et s’éteint après quelques secondes pour rallumer encore toujours à intervalles régulier très bien synchronisé et avec une intensité de plus en plus forte comme le blanc d’un éclair la nuit.



Je dis donc à Lucie : « Wow! Regarde en haut à droite… Vois-tu le tube en haut à droite? Regarde il va rallumer…Tiens…Tiens… »et a chaque réapparition cela se rapproche de plus en plus vers moi mais elle ne me répondait pas… puis les deux dernières apparitions que je me souviens d’avoir vu sont clairement identifiable a une énorme machine qui n’est pas de ce monde, qui se tient a la verticale puisque je pouvais maintenant percevoir un collier ou un chapelet de lumières en forme d’anneaux comme du LED et je peux également percevoir une structure métallique qui se fond autour de la lumière… et seulement la, je prends conscience de ce que je suis en train de vivre… puis BLACKOUT… »



BLACKOUT POUR LES DEUX.
Jacques ne joue pas avec les mots. Il voyait l’immense tube avec les cercles à l’intérieur et là il est dans la douche et se savonne tout en étant conscient de se qui c’est passé à l’extérieur. Il se sent comme un zombie… « Je sors de la douche, m’essuie et j’ai toujours les images de ce que je viens de vivre dans la tête, je me sens très confus… me rase, place les cheveux, … et quand je sors de la salle de bain vers5 :30… il fait encore très noir a l’extérieur et il n’y a aucune lumière d’allumée dans la maison autre que lorsque j’étais a la salle de bain . Je me rends à la porte patio et observe encore en haut a droite mais plus rien… Je sais que Lucie est dans la chambre et dors… je ne me souci pas ni me souviens si j’ai fais entrer mon chien dans la maison, je ne suis même pas retourné voir Lucie pour discuter de ce qui venait de se passer… Je ne me souviens pas des détails comme quand j’ai été réveillé ma fille… J’avais conscience que j’avais un rendez vous ce matin la chez le médecin… J’ai laissé ma fille ce matin là au Cegep à 6 :50 comme a l’habitude »

Plus tard Jacques apprendra de sa conjointe que cette dernière est persuadée d’avoir flotter de la salle à dîner jusqu’à son lit et une fois déposée dedans, s’est brutalement sentie très lourde. « Plus tard au travail dans la journée du lundi 28 mars, j’ai eu beaucoup de problème de concentration. J’étais égaré et fatigué avec des maux de tête très intenses que je n’avais jamais eu dans le passé. Je me sens comme si quelque chose avait contrôlé, ma conscience et mes gestes ou plutôt c’est un sentiment d’avoir subi viol psychologique … Je vais donc à mon rendez vous chez le médecin à la clinique pour devancer la colonoscopie mais je suis sans stress et sans contrôle, encore comme un zombie… Je retourne par la suite au travail, je regarde constamment le sol . Plus tard dans la journée je pleurs en cachette et je me sens très déprimé… Je ne comprends pas ce que j’ai vu et pourquoi cela existe… J’ai peur et j’aimerais comprendre mais je suis réaliste, personne ne va me croire…

J’ai peine a finir la journée… je suis tellement fatigué et je pense constamment. Je quitte le bureau à 16 :00 pile et me dirige prendre ma fille au Cegep… Ma fille n’est pas au courant de cette expérience… Elle papotte dans l’auto mais j’ai beaucoup de difficulté à me concentrer sur ce qu’elle me raconte.… J’ai encore les yeux humides et cette fameuse pression à la tête. Une fois à la maison, j’entre et me dirige à la porte patio… Ma conjointe Lucie est à la cuisine au comptoir à préparer le souper… Je regarde en haut a droite a travers la porte patio ce qui donne au dessus du saule pleureur et estime environ où s’est produit cette chose… Nos regards se croisent : Lucie et moi sans dire un mot… puis je lui aie demandé : « Et puis… comment as-tu trouvé cela? »… elle m’a semblé un peu confuse sur le coup comme si elle avait déjà ou serait sur le point d’oublier ce qu’elle avait vécu le matin même. Elle m’a alors répondu : « C’était spécial »… puis je lui ai demandé : « Qu’as-tu vu? » Elle m’a dit « Des lignes droites verticales toute sorte de couleurs… Blanc, rouge, vert, bleu… cela partait de terre et émergeait vers le haut… des explosions de couleurs… puis je ne sais pas ce qui m’est arrivée… je ne me souviens pas avoir retourné de moi-même mais plutôt comme si j’avais volé jusqu'à mon lit et je me suis senti enfoncé et très lourde dans le matelas. Je me suis réveillé non stressée ni soucieuse de me préparer rapidement pour être sûre d’être à l’heure au travail… mais je suis très fatiguée et j’ai des maux de tête… Mais puisque tu m’en parle, les souvenirs me reviennent »… Je lui ai alors demandé si elle avait vu quand je lui ai dit de regarder en haut à droite… Elle m’a répondu qu’elle se souvient de m’avoir entendu lui dire mais qu’elle était trop éblouie par les faisceaux… Nous avons discuté ce soir là jusque tard en soirée à nous relater des souvenirs qui nous revenaient. Et moi pour ma part toujours aussi sensible, je pleurais constamment. Comment s’expliquer pourquoi cette chose ne nous a pas laissé voir jusqu’au bout…

Dès le premier jour de cette rencontre notre chien n’était plus le même… il est resté couché dans la chambre des maîtres, ne mangeait plus et regardait toujours en direction de la porte patio avec les yeux sans vie… et il avait de la douleur et très peur (tremblait encore)… il émettait des cris de douleur et pleurait pour que je le prenne pour descendre du lit… »

Bien que Jacques et Lucie aient été ensembles au même endroit et au même moment au cours de l’observation de ces 9 faisceaux dont la hauteur ainsi que la distance des limites du terrain des témoins estimée est d’environ 12 mètres ou 50 pieds, Lucie parle de couleurs et Jacques n’a aucun souvenir de ces couleurs. Voilà pourquoi elle parlait de pyrotechnie. Maintenant sachez qu’il est 5h00 du matin, et que cette observation s’est faite depuis la résidence d’un petit village aux abords d’un champ immense et que ces faisceaux n’émettaient aucun son. Juste au cas ou l’un d’entre vous aurait le goût de dire qu’ils se sont mépris et qu’un feu d’artifice avait lieu dans leur secteur….

APRÈS L’ÉVENEMENT
Rien ne prouve la corrélation entre les deux mais d’après mon expérience elle est évidente . Le lendemain, mardi le 29 mars 2011 Jacques va subir des maux de tête importants qui vont durer plusieurs jours. La fatigue est énorme, inexplicable. Ce jour-là il quitte le travail plus tôt et se dirige chez-lui. Il se rend aussitôt à l’arrière pour inspecter la terre sous laquelle se trouvaient les faisceaux. Il n’y a pas d’herbe à cet endroit ,c’est de la terre retournée. Il ne note absolument rien. Et se dépêche de rentrer. Il ne tient absolument pas à être là au début de la tombée du jour. Le CEO n’a aucun équipement qui pourrait permettre une analyse de sol, mais de toute manière que vaudrait-elle après plus de trois mois !

Dans son travail, Jacques se doit d’inspecter de nombreux détails et être très rigoureux avant de déclarer une tâche terminée. Il se dit alors que son voisin qui opère une ferme doit être du genre à se lever très tôt pour faire le train. Il va le voir mais chou blanc, il n’a rien vu de spécial et à cette heure-là, il travaille surtout à l’intérieur de toute façon. Le fermier n’est pas idiot et se doute qu’il y a quelque chose de pas normal. Jacques est nerveux mais finit par mettre tout ça sur le compte de voleurs en VTT qu’il pense avoir aperçu. Il ne veut pas raconter son histoire. A personne.

LE MÉDIUM
Et là les choses prennent une tournure assez bizarre. Jacques à ce point-ci se demande vraiment ce qui lui arrive. Pourquoi lui, pourquoi ça, dans quel but…Après être allé voir le fermier, il se rend chez son autre voisin, il le connaît depuis une bonne dizaine d’années et entretient d’excellentes relations avec lui et sa femme.

« Par la suite je me rends frapper à la porte de mon voisin immédiat pour lui demander

: A quelle heure te lèves-tu le matin?

-C’est jamais pareil quelques fois a 5 :00am et à d’autre 5 :30am… Hier je me suis levé a 5 :30am… Pourquoi tu me demande cela?

-Lorsque tu t’es levé, as-tu regardé à l’arrière dans le champ?

-Non! Pourquoi?

Et sa conjointe que je n’avais pas vu se met à rire du sous sol et me demande : Quoi!! As-tu vus des OVNIS???

J’étais estomaqué. Elle ne savait rien, de tout ça. Pourquoi me demander ça…Je suis donc revenu avec la même histoire que j’ai dite à mon voisin de la ferme à l’effet que quand je me suis levé, j’ai cru voir de la lumière près du fossé et je pensais que ce pouvait être des voleurs d’articles de remises et me demandais si vous aviez vu quelque chose en particulier. La voix de ma voisine résonne encore dans ma tête, provenant des escaliers.

La cousine en question ne semblait pas impressionnée par le fait que ce monsieur soit un médium. Elle avait à son endroit des propos ambivalents ce qui ne lui enlève rien toutefois.

-Es tu certain que ce ne sont pas des OVNI? C’est drôle que tu me parles de cela parce que mon cousin de Granby, il se dit médium. Il nous a appelé il y a environ une semaine pour nous dire de ne pas avoir peur car ses êtres de lumières lui avaient dit que nous verrions des OVNI sous peu ici chez nous… on a trouvé ça drôle parce que il n’est jamais venu ici et que cela fait des années que l’on ne la pas vu ou parlé et il appelle ici pour nous dire ça!!!… C’est ca hein? C’est ça que tu as vu? Dis le, c’est ça? Suivi de sa part de rires nerveux ou inquiets. Je lui répond que je ne savais pas ce que j’avais vu au juste mais que c’était bizarre, sans faire part du mot OVNI puisque ce sont des gens qui parlent trop et que je ne veux pas passer pour un fou.

Je traverse chez moi et commence à conter à Lucie mon investigation avec le fermier et le couple voisin (puis l’affaire du cousin médium ), personnellement, je n’y croyais pas ou ne voulais pas croire que quelqu’un pouvait communiquer ou être en contact avec les extra terrestres… J’étais déjà assez bouleversé avec la réalité de ce phénomène du 28 mars. Alors que je parle avec Lucie le téléphone sonne, c’est la voisine qui me dit avoir appelé son cousin pour lui faire part que j’avais vu quelque chose hier : de la lumière a l’arrière. Elle me donne le numéro de téléphone de son cousin en me disant qu’il fait dire que si je le désirais je pouvais l’appeler et qu’il me fait dire de ne pas avoir peur car ils sont bons et ne me veulent pas de mal. Ma curiosité ou du moins mon désir de comprendre quelque chose de cette expérience et dont j’aurais pu me passer me hante et je décide de parler à ce fameux cousin en me promettant de ne pas rien dévoiler de compromettant.. (J’avais et j’ai encore une certaine honte de réaliser l’existence de choses qui n’existent pas pour la majorité des gens)

J’appelle et lui dit que sa cousine m’a fait le message. Il me demande d’abord comment je me sens. J’éclate en sanglot et lui dit que je suis épuisé et que j’ai peur…Je trouve ça curieux parce que lorsque ça s’est produit je n’ai pas eu peur. Je ne parle plus et le laisse parler, il me parle de ses êtres de lumières qui lui parlent dans sa tête, il évoque également des mots dont je trouverai beaucoup plus tard sur le net la signification (GAIA, ÊTRES DE LUMIÈRE, ANGES D’AMOUR CHAKRA, KARMA, ENTITÉ, ELOHIM…….Quand il s’emballait, il disait d’autres mots que je n’avais jamais entendus comme un autre langage… mais le mot entité, je n’aime pas ce mot)…Il ne fait que parler, pas tellement de questions et à quelque reprise, j’ai l’impression qu’il est en transe ou en discussion avec quelqu’un d’autre… à un certain moment. je ne sais pas comment m’en défaire. Et je lui demande : « Gilles! Pourquoi moi? » Il y a un temps de silence et il me répond avec une bizarre de voix : « Parce que tu es terre a terre et ne brusque pas les événements tu comprendras tout bientôt en temps et lieu! » Je lui demande également pourquoi il me manquait un bout a ma mémoire et pourquoi ils ne m’ont pas laisser les voir jusqu’à leur départ… Il m’a répondu qu’ils ne voulaient pas que je vois certaine chose. Il me demande également la permission pour venir à l’emplacement voir s’il pouvait ressentir quelques chose… je lui accorde de venir lundi le 4 avril à 4 :30pm… il me dit également que je peux l’appeler en tout temps. »

Le médium ne viendra finalement pas le 4 avril. Lucie n’aime pas ça ; les médiums ne sont pas leur tasse de thé, mais Jacques pleure sans arrêt, il dort très mal, une heure à la fois et pour la première fois de sa vie entretient des pensées suicidaires. Ces temps-ci il a une arme sous son lit. Le 30 mars Jacques est à ce point épuisé qu’il voudrait se rouler en boule sous son bureau et dormir, il ne cherche qu’à dormir, dormir et dormir, il est sensible, vidé, dépressif, mais chose étrange, et incompréhensible, malgré son état, il ne ressent plus aucun stress en provenance de son travail qui s’effectue parfaitement dans les temps, sans aucun problème, une situation qui s’est inversée au fur et à mesure qu’il est revenu à la normale. En d’autres termes, dès qu’il a retrouvé le sommeil normal, le stress du bureau est revenu !

Jacques est devant moi au resto-bar. On vient de se commander un repas. Je lui demande, ce que les examens ont donnés suite à son rendez-vous chez le médecin le matin même de l’évènement. Il me regarde et hausse les épaules : « Non rien, ce n’était rien » Je dépose mon verre et je le regarde plus intensément. Jacques, ton père est presque mort d’un cancer du côlon, ton cousin en est mort, tu remplis la cuvette des toilettes de sang et tu n’as rien… ? Parce que le médecin te dit c’est du sang clair, tout est parfait ? Tu fais des dons de sang assez généreux pour la Ville toi !!! Il ne t’es pas venu à l’esprit que tu a peut-être été « nettoyé » , guéri ? Il s’arrête de manger et me regarde. Peut-être suis-je allé trop loin. ..

LE MEDIUM ET LE CHIEN
Ce soir du 30 mars, Jacques note que le comportement du chien est totalement incohérent. Depuis des années il accueille Jacques à son retour du travail et descend ensuite au sous-sol près du poêle pour ne remonter qu’au souper. Au lieu de cela il se tient dans la chambre des maîtres comme durant la nuit des évènements et fixe la porte-patio. Le chien fait une fixation ! Son regard est terne, sans éclat mais surtout il tremble comme s’il était couché sur de la glace. Lucie est exaspérée et va jusqu’à dire maudire la chr…..de maison ou de le faire euthanasier si cela continue. Lucie tout comme Jacques souffre exactement des mêmes malaises soit de violents maux de tête et une fatigue chronique mais depuis quelques jours avant les évènements mais qui pourraient être reliés à sa première observation. L’entendre parler de la maison et du chien dans ces termes-là est pour Jacques une petite fin du monde personnelle parce que jamais elle n’aurait utilisé ces termes auparavant. C’est alors qu’ils entendent le chien hurler de douleur…

« Soudainement le chien se lève sur le lit et hurle de douleur. Il ne semble plus capable d’en descendre. Je le prends tendrement dans mes bras et l’amène près de la porte patio pour le mettre dehors car ma conjointe me signale qu’il n’a pas été à l’extérieur du matin avant qu’elle ne quitte et qu’il doit avoir envie. En le déposant au sol gentiment, je vois bien qu’il souffre, il a mal je ne sais où... Depuis le 28, il ne sort pas de la chambre il est devenu également zombie. (À remarquer que lors des événements je l’avais forcé à aller à l’extérieur contre son gré). Je me sens responsable, voir même coupable de son état. Cela m’attriste et je décide d’aller le promener en laisse. Ce qu’il adore. Il se met à crier de douleur et se tient sur trois pattes laissant la patte gauche en l’air. Je communique immédiatement avec la clinique vétérinaire pour leur faire part de son état de santé. Il est 18 :30 et l’on me demande de venir immédiatement, ils ont une place. Je rencontre donc la vétérinaire et lui explique qu’il est souffrant, ne mange plus, tremble constamment… elle me demande depuis quand et si quelque chose de particulier s’était produit… je lui répond : depuis lundi matin et vous vous doutez bien que je n’allais pas dire ce qui nous était arrivé. Elle ne comprenait pas ce qui se passait, il ne faisait pas de température, ses organes semblaient normaux (doigt dans le rectum pour examen) mais elle voyait bien que son comportement était étrange. Il émettait des cris (pleurs) sans qu’elle ne le touche. Soudainement je me suis rappelé qu’il s’arrêtait de marcher en laisse pour se tenir sur seulement 3 pattes laissant la gauche avant sans contact au sol momentanément. Elle me dit : Ah bon enfin un signe… cela signifie souvent une douleur au niveau du cou et des vertèbres. Elle l’examine et admet ne pas être certaine du problème et me suggère peut être pour un diagnostic plus approfondi une prise de sang, radiographie… « mais étant donné qu’il se tient la patte en l’air je suggère de commencer avec un médicament et si cela ne change pas nous devrons passer a l’autre étape ». Elle lui prescrit donc du Prednisolone 5mg . je ne fais qu’espérer qu’il n’y aura pas d’autres étapes $$$. Je retourne a la maison, descend le chien dans mes bras au sous sol. Ma conjointe me suis et me demande ce que la vétérinaire a dit mais notre conversation est aussitôt interrompu par le téléphone. »

Ce qui suit est troublant. On a beau parler de synchronicité, de hasard et de coïncidences, l’appel qu’ils ont reçu dans les minutes suivant le retour de Jacques avec son chien est quelque peu anormal selon les critères du quotidien de cette famille. D’autant plus que j’ai confirmé le tout dans mon enquête comme vous le verrez.

« C’est la voisine qui m’appelle et elle me dit : … « c’est… écoute, Gilles ( le médium) viens tout juste de m’appeler, je ne comprends pas du tout ce que cela veux dire mais il m’a dit que tu vas comprendre quelque chose et il insiste pour que je te dise de vérifier la patte gauche de ton chien. Il a une petite incision qu’ils lui ont faite??? Soit sous la patte gauche ou le long de la patte!!! Regarde également dans le cou… prend une lampe de poche pour voir sous le poil c’est là, à quelque part. Écoute, voilà… moi j’ai fais le message mais je ne comprends toujours pas le sens… mais il m’a dit que toi tu comprendrais. Je dois passer pour une folle mais je fais tout simplement passer son message et que si tu veux, tu peux l’appeler ».

Je ferme le téléphone et le laisse tomber sur le divan et ma conjointe me demande : « Quoi encore??? » Je ne comprends pas comment il a pu savoir pour le chien en ce moment présent… lui cet homme que je n’ai jamais vu ou rencontré. Je cours chercher la lampe de poche et tout en essayant d’examiner la patte de mon chien je tremble de frayeur . J’arrête de chercher de peur de voir quelque chose. Je prends le téléphone et appelle ce Gilles. Je suis et me sens à la fois plus agressif et sur la défensive… et lui demande « Qui es-tu? Comment as-tu pu savoir pour la patte de mon chien? » Il me répète encore une fois que se sont ses êtres de lumières qui lui ont demandé de communiquer avec moi… Il part ensuite en transe encore une fois et il me fait peur… je n’écoute pas tout ce qu’il dit mais je n’aime pas le mot entité et bien d’autres. Je retiens aussi d’autre noms que je vais vérifier plus tard sur le net… puis il s’arrête et me demande : « As-tu vu une belle lumière très blanche et bien ronde en suspens dans le ciel ?» et je lui ai répondu : « Non, ce n’était pas rond du tout mais plutôt un tube, une machine venu d’un autre monde que j’avais vu et que cela me fais très peur ». Il m’a alors dit qu’il y a des bons êtres de lumières et qu’il en existe de moins bon. Et que ceux qui nous ont visité faisaient parti des bons. Je lui signale également que j’aimerais peut être allé en hypnose pour voir ce que j’ai manqué durant le black out et il me dit qu’ils lui ont dit qu’ils ne voulaient pas que je me rappelle de certains détails. Par contre il me suggère , si j’allais me faire hypnotiser d’être accompagné par ma conjointe???. ( En tant que spécialiste dans ce domaine je dois dire qu’il marque un point…) Il conclut la conversation et me demande à nouveau si je suis toujours d’accord pour qu’il vienne voir les lieux lundi le 4 avril. Je lui ai dit oui et il m’a demandé ; » Mais où exactement habites-tu? » Et je lui dis : « Facile, je suis tout juste voisin de ta cousine ». Et il me dit : « C’est que je ne sais pas où habite ma cousine car je n’ai jamais été chez elle ». J’ai commencé à avoir très peur et je lui ai dit que de toute façon nous allions nous recontacter. Je lui ai même demandé pourquoi il ne m’appelait jamais directement à la maison mais passait toujours d’abord par l’entremise de sa cousine… il répondu : « Je ne veux pas déranger les gens ».

"Lundi 4 avril, je me rends à la maison aussitôt le travail terminé car Gilles est sensé passer voir les lieux. Il pleut légèrement et la voisine m’appelle pour me dire que Gilles annule le rendez-vous cause de pluie mais que je pouvais l’appeler et qu’il serait à la maison toute la soirée. Je décide donc de l’appeler… j’étais curieux. Il me fixe un autre rendez vous pour vendredi le 8 avril. Exceptionnellement il ne travaillerait pas cette journée là. Il me parle encore de ses êtres de lumières qui lui envoient constamment des messages d’amour et à propos de catastrophes futures et il revient également sur ce qui s’est passé chez moi… il insiste pour me dire que ce sont des anges d’amour… mais moi aussitôt, lui relance cette question d’un ton agressif et défensif : « Toé, as-tu déjà vue ce que j’ai vu? » Et il me dit : « Non. Et je lui dis et demande : si ils sont si bons que cela, explique moi pourquoi depuis qu’ils sont venu, on a si mal à la tête et que nous sommes si épuisés? Et que selon moi des êtres d’amour ne nous feraient pas ca… »

LE PHARMACIEN
Mercredi 6 avril, en soirée, Jacques sort de la maison pour changer d’air avec encore ces maux de tête et cette fatigue persistante et encore et encore ces images et ces questions. Il décide d’aller visiter un ami dans la ville voisine et chemin faisant, profite de l’occasion pour stopper à la pharmacie avec sa prescription de médicaments à prendre pour sa colonoscopie. Pendant qu’il attend pour recevoir sa prescription, il cherche des somnifères ou quelque chose qui pourrait l’aider lui et sa conjointe à les débarrasser de leurs maux de tête et de leur insomnie. Une préposée, s’arrête et lui demande si elle l’ m’aider? Il lui demande ce qu’elle suggère de prendre pour des maux de tête persistants et pour enfin dormir… elle lui dit que ce serait mieux de demander au pharmacien.. « Quelque minute plus tard, il arrive à moi et je lui dis que je cherche un médicament sans ordonnance et efficace pour enlever des maux de tête… et l’ insomnie… il me demande si c’est pour moi et je lui dis que c’est pour moi et ma conjointe. Il me répond alors en chuchotant : Avez-vous pensé à consulter? »… et je lui dis aussitôt : « Oh non, nous n’avons pas de problème de couple ou d’argent... non, non tout va bien entre nous et de toute façon je ne peux pas consulter! Et il me dit « Oui vous le pouvez!!! » Et je lui ai répondu : « Non car nous le savons que nous ne sommes pas fous »…Et il me demande : « Dites moi, en chuchotant … est ce que cela se passe dans la maison ou a l’extérieur? » Je n’ai pas répondu … il me le demanda une autre fois et je lui répondis : « À l’extérieur. Puis il s’approche et me dit tout bas : « Vous savez les OVNI ça existe, c’est une réalité que bien des gens connaissent ». Puis il sort un papier sur lequel il inscrit le prénom et numéro de téléphone d’une personne ainsi que le sien… Il me dit : « Appelez-le ce soir ou demain… dites lui que c’est moi qui vous réfère, il vous aidera ». Puis il me donne un contenant de mélatonine en me disant que cela nous aidera au moins à dormir pour le moment. »

Le contact du pharmacien est en fait Yvon L. son beau frère de Laval. Plus tard lors de sa rencontre avec le pharmacien et son beau-frère qui est un astronome amateur en plus d’avoir des compétences scientifiques très empiriques, Jacques a demandé au pharmacien comment il avait pu deviner qu’il s’agissait d’un phénomène OVNI… « Il m’a répondu qu’il était ouvert à ces choses grâce entre autre à l’ouverture d’esprit que son beau frère lui avait transmis avec les années. J’ai également demandé a Yvon comment il avait deviner ce qui se passait avec moi avant même que je lui explique le but de mon appel téléphonique le jeudi vers 9 :50 du matin lorsque je suis entré en communication avec lui tout juste avant qu’il ne quitte sa demeure pour le travail… il ne peut l’expliquer. mais je ne sens rien de surnaturel ici avec la venue dans ma vie de ces 2 personnes qui m’ont plutôt rassuré sur ce que nous avions vu et que cela existait bel et bien et que beaucoup de gens de leur entourage avaient déjà vu des OVNI. Cependant ils m’ont dit que sûrement quelque chose avait fait en sorte que nous nous retrouvons sur le même chemin. Ils étaient fascinés de notre histoire. Ils m’ont beaucoup aider à me ressaisir… également conseiller de mettre fin a la relation avec le médium car cela pouvait peut être ne pas être nécessairement dangereux mais nuisible a mon état psychologique".



L'analyse de Jean Casault
Des faisceaux et du tube
Voyons d’abord l’objet. Le tube à droite a été repris par mon collègue Jean Lavergne. Le témoin Jacques est impressionné par son travail et la qualité de la reproduction mais mentionne que les petits cercles n’étaient pas bleus mais très brillants plus encore que l’intérieur. Jean le savait mais n’arrive pas à ce résultat sans masquer l’intérieur du tube. La taille de ce tube, contrairement aux 9 faisceaux est impossible à déterminer pour la raison suivante : Lorsque Jacques ( Lucie ne l’a jamais vu) regardait ce tube il perdait toute référence visuelle. Il ne voyait plus rien d’autre, c’était un noir d’encre et m’a dit : Les faisceaux eux étaient très grands, au moins 50 pieds et je voyais bien qu’ils étaient là dans le champ à cause du cercle illuminé sur la terre sous chacun d’eux, mais le tube lui était dans le noir, il aurait pu mesurer 150 pieds et être très loin comme il aurait pu mesurer 6 pouces et être très près.

J’ai demandé à Jacques si les faisceaux étaient solides ou s’ils étaient une projection de lumière provenant d’une source . Il est formel. C’était de la lumière qui provenait du haut du faisceau. Je lui ai demandé si selon lui il s’agissait de neuf sources différentes comme neuf vaisseaux par exemple ou si ils auraient pu être des faisceaux attachés à une énorme structure invisible en raison de l’obscurité. Sans être aussi formel cette fois, Jacques pense qu’il s’agissait de neuf objets séparés. Mais il ajoute « Oui je pouvais percevoir une masse métallique de chaque côté du tube vertical … plus clairement lorsque il disparaissait (comme l’ancienne télévision a lampe) quand l’intensité lumineuse diminuait je pouvais voir qu’il y avait une surface gris foncé métallique… En passant, le tube verticale était blanc bleuâtre comme le blanc d’un éclair. Les deux dernières apparitions tout juste avant que je parte en black out sont apparues très claires et il y avait maintenant des o rings dans le tube comme un chapelet, ne se touchant pas les uns les autres mais tout juste et d’un blanc encore plus éclatant que le tube. Je pense que le tube a du s’approcher de nous puisque à ses premières apparition je ne percevait pas les o rings.

J’ai noté l’absence de toute structure ayant pu causer cette observation. Le champ derrière la résidence de Jacques et Lucie est immense, couvre plusieurs hectares de culture et bien sûr en mars ce n’était que de la terre noire. Une petite ferme à 300 mètres sur la droite, une carrière tout juste en face à 1.8 kilomètres de là et dénuée de tout éclairage nocturne et un cimetière. Ce n’est pas une région très industrielle et située quand même assez loin de Granby et Farnham . En repérant les lieux sur Google Earth je peux confirmer que cet endroit est identique à des milliers d’autres au Québec et que l’observation n’est certes pas liée au lieu où elle s’est produite sous prétexte que ce lieu détiendrait des qualités exceptionnelles. En ce qui me concerne il y a longtemps que je ne crois plus aux ovnis qui viennent forer notre sol pour ramasser de la roche, du sel ou quoique ce soit d’autre du genre….

L’OBSERVATION
Le chien, un fox terrier, joue un rôle très important dans cette affaire. Sans lui, Lucie aurait passé une nuit sans histoire dans sa chambre et Jacques se serait endormi sans se faire éveiller par autre chose que le cadran. Le chien a également mis en valeur les dons apparemment réel de médiumnité du fameux Gilles en question. A noter qu’après l’affaire du chien ils n’ont eu aucun contact avec ce dernier.

LE MEDIUM
Jacques n’aime pas le mot « entité ». Je sais très bien ce qu’il veut dire. Moi aussi ça m’énerve les gens qui utilisent un vocabulaire new-ange à odeur de patchouli et de vieille jupe paysanne usée à la corde dans un ashram de fortune. Moi aussi quand la tête veut m’éclater, me faire dire que ce sont des anges d’amour qui m’entourent j’ai envie de leur dire de se casser et me foutre la paix. Quand il y a un tremblement de Terre et qu’on me dit que Gaiä est en crise, ça m’énerve, on pourrait tout aussi bien me dire qu’elle est en ménopause et quand on me dit que mon chakras du front est pertubé ça m’énerve. Tout ce vocabulaire emprunté au sanskrit depuis le 19ie siècle avec Blavatsky, Annie Besant, et qq autres anciennes magiciennes à l’origine du New-Age californien importé tout croche au Québec par quelques zézotérisses qui sentent le pot à trois kilomètres ça m’énerve ! Cela fait 45 ans que je fraye avec ces gens-là, alors imaginez Jacques maintenant. Voilà pourquoi il n’a pas revu le médium. Jacques ignore qu’on utilise plus ce terme. C’est comme pour les sourds qui sont devenus des malentendants, les médiums sont maintenant des sensitifs. N’en demeure pas moins que ce sensitif aurait effectivement prévenu sa cousine, voisine de Jacques qu’elle aurait « de la visite » et toujours via la cousine aurait prévenu Jacques de s’occuper de la patte gauche de son chien.

J’ai téléphoné au sensitif Gilles le 7 juillet dernier. Je lui avais envoyé trois courriels demeurés sans réponse et sa première réaction fut de ne pas comprendre puisque ça ne lui disait rien. Qu’importe, j’ai deux ou trois questions pour lui. Ma première démarche avant d’aborder l’aspect sensitif de son intervention était de confirmer qu’il avait bel et bien communiqué avec la voisine de Jacques, sa cousine, AVANT le 28 mars et qu’il avait effectivement communiquer de nouveau avec elle pour le chien et qu’il s’était entretenu avec Jacques également. Il a effectivement confirmé. Je me doutais bien que oui. Il aurait été très maladroit voire stupide de la part de Jacques d’inventer cette histoire de médium tout en me donnant ses coordonnées vous pensez bien. Mais il était impératif que je l’entende moi-même. Par contre, s’il reconnaît avoir été très clair avec la blessure sous la patte gauche du chien, il dit avoir parlé à sa cousine la première fois pour l’inviter à ses conférences qu’il tiendrait sous peu. Comme elle semblait très surprise de cela et un peu décontenancée, il lui a dit que les êtres de Lumières, l;es vaisseaux extraterrestres seraient bientôt là, qu’il ne fallait pas avoir peur etc…C’était une sorte de thématique de ses conférences et non l’annonce que des ovnis allaient atterrir dans son champ dans 3 jours. C’est l’interprétation qu’en a faite la cousine dès qu’elle a entendu son voisin lui demandé si des choses ne s’étaient pas produites la veille. Choses bizarres = ovnis =mon cousin = des histoires d’ovnis bref vous voyez le portrait. Par contre l’affaire du chien demeure assez troublante.

Puis on a jasé ! Il me connaissait pour m’avoir vu à quelques reprises à Denis Lévesque il a visité mon site et sait comment j’opère. Je lui ai dit que bien qu’étant très ouvert et plus encore, sur la métaphysique des évènements j’ai aussi une obligation cartésienne et rationnelle d’analyser les faits froidement avant d’élaborer sur cet autre aspect. Cela dit, je lui ai demandé alors ce qu’étaient ces visiteurs et pourquoi Jacques . Il m’a répondu sans aucune hésitation ce que des centaines de témoins répondent lorsque placés sous hypnose ou par leurs souvenirs en clair que ce sont des êtres très avancés, très évoluées que lui appelle des Êtres de Lumière et que moi j’appelle des Intelligences Supérieures ou IS. Who cares ! Il y en a des bons et il y en a des moins bons mais ceux-là sont des bons. Sur ce point Jacques a décroché on s’en souvient parce qu’il estimait que si ces Êtres sont bons pourquoi diable se sent-il comme s’il avait été frappé par un convoi de char d’assauts. Il; y a une réponse à cela et j’y reviendrai. Puis, le dénommé Gilles a avancé que cette visite avait pour objet de forcer son évolution, un point sur lequel je suis entièrement d’accord pour avoir donné à celle-çi le nom de « wake up call ». Donc pour moi le sensitif a visé juste. C’est un type aimable, sympathique, et parfaitement raisonnable. Je n’ai aucun problème avec lui. Jacques on a peur et c’est normal, c’est son premier médium et quand ces gens-là se mettent en transe et lancent des noms bizarres ça peut être stressant.

POURQUOI ?
Jacques et Lucie ont-ils vécu une expérience de type RR-1V et qu’autrefois j’appelais un enlèvement ? Personnellement j’en suis convaincu. Lucie lors da sa première expérience, seule dans la voiture et Jacques cette nuit-là. Je me base uniquement sur l’immense probabilité qu’une observation de ce genre avec les malaises physiques qui s’ensuivent s’est révélée à tout coup une RR-1V lorsque soumise à l’hypnose ou à la suite de souvenirs subitement ramenés à la surface. Je suis entré en communication avec Lucie uniquement pour confirmer qu’elle était présente cette nuit-là et que son observation est conforme. D’après elle il y avait des lumières colorées dans les faisceaux.. Pourquoi voit-elle des couleurs au point de parler de pyrotechnie alors que Jacques parle de ce blanc bleuâtre ? Bien honnêtement je n’ai pas de réponse à cela. nAucune session d’hypnose n’est prévue pour le moment. Jacques me souligne avoir tenté cela avec une thérapeute et rien ne s’est passé, aucune induction de transe n’a réussie. Une tentative de ma part n’est pas exclue mais pas encore au programme. Cela permettrait toutefois d’étaler la mémoire et atteindre des zones de confort où le ou les sujets découvriraient qu’aucune menace n’a existé tout au cours de leurs expériences et que leur effets secondaires est du à l’amnésie générée par une altération de leur mode de conscience ce qui a pour effet de créer un état de panique, de douleur et de fatigue immense. Bref c’est cent fois pire quand on ne sait pas. A noter cependant que tout cela est terminé et ils vivent une existence tout à fait normale maintenant.

« Personnellement et c’est très important pour moi de le dire, je crois que si je n’avais pu parler de tout cela a quelqu’un de confiance assez rapidement autre que ma conjointe, et bien je ne suis pas certain que je sois revenu à la normale si rapidement dans ma vie de tous les jours. Peut être même que j’aurais du être interné (sérieusement)…J’aurais moi-même eu de la difficulté à croire un membre de ma propre famille si c’est l’un d’eux qui m’avait raconté la même chose Lucie a passé à autre chose depuis. Elle n’a pas été perturbée comme moi je l’ai été lors de l’apparition mais elle l’était beaucoup pour toutes les coïncidences survenues par la suite.. elle sait bien que cela existe mais pour elle, c’est tout… je trouve bizarre qu’elle n’ait pas capoté »

Mentionnons que Lucie. À une question posée a presque criée de joie qu’on lui demande cela : Avez-vous perçu récemment des odeurs inhabituelles dans la maison ? Du soufre !, « Oui oui oui, du soufre, jusque sur mes vêtements » Le soufre est retenu dans la littérature sur les enlèvements comme étant l’odeur qui revient le plus souvent.

A RACINE
Le lecteur qui veut en savoir plus sur ma rencontre privée du 2 juillet n’ont qu’à lire dans Évènements Spéciaux sur ce site l’article intitulé « Rencontre Rapprochée du meilleur type ». C’est avant la rencontre en soirée, que Jacques et moi avons passé plusieurs heures ensemble. Il est demeuré sur place par la suite ce qui m’a étonné puisque les gens qui étaient là, leurs propos, leur récits et leurs croyances l’auraient fait fuir en hurlant s’il n’avait vécu pareille expérience. Mais ce que j’ignorais c’est à quel point il avait apprécié :

« Une chose qui me fascine concernant la soirée du 2 juillet a Racine... J'ai eu l'impression d'avoir déjà vu beaucoup de ces personnes présentes avant cette rencontre, ailleurs et je ne sais ou...et a la toute fin une de ces personne m'a approché ,le frère de l'aubergiste que tu avais parlé avant ton exposé dans la cuisine... Tu sais celui que tu avait dit qu'il était le seul a avoir les cheveux courts??? Et bien, il m'a dit la même chose, me disant m'avoir déjà vu ailleurs??? » Ce sera le sujet de mon livre en octobre : L’Ecole Invisible !

Donc en ce qui me concerne Jacques, probablement davantage que sa conjointe Lucie a reçu un immense coup de pied cosmique au derrière ce qui explique douleurs fatigue et le reste. Cela devait avoir un impact réell sans quoi il aurait été interprété comme un rêve ou un cauchemar ! Son observation est réelle puisque confirmée par son épouse, elle est réelle parce qu’il ne ment pas, j’en suis tout à fait convaincu, elle est réelle et profonde, significative et conséquente. Elle illustre une fois de plus mon hypothèse voulant que les témoins sont sélectionnés. Cela demeure un dossier ouvert.

Source: http://www.centretudeovnis.com/index.php?option=com_content&view=article&id=245:la-fabuleuse-experience-de-jacques-et-lucie&catid=45:doc-enquetes-ufologiques

_________________
Le fait qu'un phénomène dépasse les explications rationnelles et outrepasse nos conceptions de la réalité ne devrait pas nous permettre d'ignorer son existence ou nous empêcher d'explorer ses dimensions et sa signification. (Citation de John E. Mack)

_________________

http://lilith168.kazeo.com/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voyage-intemporel.forumgratuit.org/
 
LA FABULEUSE EXPÉRIENCE DE JACQUES ET LUCIEDOSSIER OVNI JACQUES ET LUCIE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La présentation de Jacques B.
» Ovni: Le milieu ufologique et ses travers
» Saint Jacques le Majeur et commentaire du jour "Le martyre de saint Jacques, apôtre"
» Millefeuille de pommes de terre aux poireaux et St Jacques
» A la recherche des OVNI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paranormal Complot Esotemyst :: Mystères Extra-terrestre :: Mystères Extra-terrestre :: Actualité: Extra-terrestre et Univers-
Sauter vers: