Paranormal Complot Esotemyst
Inscrivez vous pour participer aux discutions.


Paranormal complots mystères
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Les rayons cosmiques sont de plus en plus puissants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
aurie



Messages : 1132
Date de naissance : 25/05/1954
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 62
Localisation : belgique

MessageSujet: Les rayons cosmiques sont de plus en plus puissants   Dim 25 Avr - 23:37

Les rayons cosmiques sont de plus en plus puissants...


Profitant d'une activité solaire exceptionnellement faible, les rayons cosmiques sont plus intenses qu'ils ne l'ont jamais été depuis les débuts de l'ère spatiale. C'est ce que démontrent les mesures de ACE, un engin lancé en 1997. Les futures missions habitées devront en tenir compte...

De mémoire d'homme moderne, le rayonnement cosmique n'a jamais été aussi intense. Installé à 1,5 million de kilomètres, le satellite ACE (Advanced Composition Explorer) tourne depuis 1997 autour du point de Lagrange L1 du système Terre-Soleil. Il analyse en permanence le milieu qui l'entoure pour étudier la couronne solaire, le vent solaire et ce que l'on appelle le rayonnement cosmique.


Malgré ce nom, et même si l'on y trouve effectivement des rayons gamma, ce « rayonnement » est surtout un flux de particules, comportant des neutrinos et, surtout, beaucoup de protons et des noyaux, d'hélium en majorité mais aussi d'autres éléments. Initialement accélérées, par des supernovae pour une partie d'entre elles et sans doute par d'autres objets, comme les noyaux actifs des galaxies, elles atteignent de très hautes énergies (on les dit relativistes).


Une seule de ces particules, si elle percute au mauvais endroit un circuit électronique d'un vaisseau spatial, peut provoquer de vrais dégâts. Sur un corps humain, les effets ne sont pas négligeables. Durant la mission Apollo 11, Buzz Aldrin a expérimenté le cas de chocs sur la rétine : l'astronaute voyait des flashes lumineux. Pour une exposition plus prolongée, l'effet est celui d'un rayonnement ionisant, comme la radioactivité.


L'intensité du flux de noyaux d'atomes de fer du rayonnement cosmique mesurée par ACE dépasse actuellement de 19,4% le précédent record enregistré depuis les débuts de l'ère spatiale.


Depuis son poste d'observation, ACE voit l'énergie du rayonnement cosmique augmenter presque linéairement depuis le début des années 2000 et, surtout, continuer à augmenter depuis 2008. Or, ce flot de particules cosmiques aurait dû s'apaiser à cette date du fait de la reprise de l'activité solaire. Le Soleil, en effet, nous protège de ce rayonnement par le champ magnétique géant qu'il fait régner autour du système solaire, dans l'héliosphère. Les particules venues du cosmos sont ainsi déviées ou ralenties.


Depuis longtemps, on a remarqué que le rayonnement cosmique reçu au niveau de la Terre diminue quand l'activité solaire est maximale et augmente lorsqu'elle se réduit. Se traduisant par des taches sur la surface, cette activité vivait jusque-là sur un rythme d'environ 10,5 ou 11 ans. Pourtant, depuis plusieurs années, les astronomes observent que le Soleil, après un minimum dans les années 1990, rechigne à se réveiller.


Le retard de la réapparition des taches solaires, pour lequel on a peut-être trouvé une explication, se traduit par d'autres phénomènes.


Les premières conquêtes spatiales ont peut-être eu de la chance… lire la suite sur

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/les-rayons-cosmiques-sont-de-plus-en-plus-puissants_20629/


Il faut tout d’abord bien comprendre que ces explications sur l’origine des rayons cosmiques, ne sont que des suppositions et des hypothèses de scientifiques, avec aucune certitudes absolu.


L'origine de la provenance de ces particules de hautes énergie est encore en partie un mystère, Fermi nous donne l'hypothese des supernovae, mais d'autres pensent au noyau des galaxies, aux trous noirs, aux sursaut gama, hypernova, etc comme origine possible, tout ca pour dire que nous n'en savons rien de rien finalement !


Tout comme nous ne connaissons à peine 10% de nos océans sur terre, nous ne connaissons à peine que 1% des mystères de l'univers, malgrés ce que nous déclare la science officielle

N'oublions pas également la super connexion Terre/Soleil toute récente qui à sans doute à voir avec ces afflux d'astro- particules
en effet les cinq sondes spatiales Thémis ont observé, dans le champ magnétique terrestre, une brèche 10 fois plus large que tout ce qu’on avait pu imaginer jusqu’à présent.


Les vents solaire peuvent s’y engouffrer pour ‘’ charger ‘’ la magnétosphère de puissantes tempêtes géomagnétiques. Mais cette brèche n’est pas en sois, ce qu’il y a de plus étrange, les chercheurs sont stupéfaits de découvrir sa forme inhabituelle qui remet en cause les idées recues sur la physique de l’espace.


Selon Wenhui Li et Jimmy Raeder, deux physicines de l’université de New Hamppshire, la brèche avait quatre fois la largeur de la Terre, et il s’y engouffrait 1 027 particules par seconde.


L’événement a commencé brusquement par une petite bouffée de vent solaire qui a établit un faisceau de champ magnétique du Soleil à la Terre. Puis à la manière d’une des tentacules d’une pieuvre autour d’une palourde, d’autres faisceaux ont entouré la magnétosphère et l’ont fragmentée selon un processus dit de ‘’ reconnexion Magnétique ‘’.


Loin au-dessus des pôles, les champs magnétiques du Soleil et de la Terre sesont connéctés et ont formé des conduits ouvert aux vents solaire. Les conduits de l’Arctique et de l’Antarctique se sont développés, en quelques minutes ils ont coiffé l’équateur, et ont engendré la plus grande rupture magnétique jamais enregistrée par des sondes spatiales.


Les chercheurs ont été surpris par l’ampleur du phénomène, la magnétosphère était complétement ouverte du coté du jour !


Les circonstances aussi étaient inatendues. Les physiciens ont longtempscru que les trous dans la magnétosphère ne se produisaient que lorsque le champ magnétique du Soleil était orienté vers le pôle SUD.


Or la brèche la brèche de juin s’est produite alors que ce champ pointait vers le Nord.
Pour le profane, explique Sibek, cela peut sembler anodin, mais pour physicien, c’est bouleversant, mes collègues avaient peine à y croire, comme si je leur avait annoncé que le Soleil se lève à l’ouest. »


Raeder explique que les années à venir pourraient s’avérer mouvementées :


« Nous entrons dans le cycle 24. Pour des raisons encore inexpliqués, lors des cycles pairs les EMC frappent généralement la Terre avec une orientation magnétique Nord. Parreilles EMC devraient ouvrir une brèche et charger la magnétosphère de plasma juste avant le début d’une tempête.


Les conditions sont mures pour un événement majeur. »

un article parrut dans Nexus No 61 de mars/avril 2009

Les vents solaire peuvent s’y engouffrer pour ‘’ charger ‘’ la magnétosphère de puissantes tempêtes géomagnétiques.



voir en détail ici http://www.obspm.fr/actual/nouvelle/dec08/second.fr.shtml

.......... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les rayons cosmiques sont de plus en plus puissants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les rayons cosmiques sont de plus en plus puissants...
» Votre opinion sur le réchauffement global
» aprés les rayons cosmiques...
» Des invertébrés ont survécu "nus" dans l'espace, accrochés à une capsule
» Rayons cosmiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paranormal Complot Esotemyst :: Mystères des Sciences :: Mystères des Sciences-
Sauter vers: