Paranormal Complot Esotemyst
Inscrivez vous pour participer aux discutions.


Paranormal complots mystères
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Lieu-dit "La moisière"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
XIII



Messages : 81
Date de naissance : 22/12/1978
Date d'inscription : 30/01/2012
Age : 37

MessageSujet: Lieu-dit "La moisière"   Ven 17 Fév - 17:23

J'ai toujours vécu des événements assez étranges, et m'y suis faite. Par contre j'ai consigné par écrit au fur à mesure. La plupart du temps j'ai des témoins, et n'ai écrit que les faits que je n'ai pas pu expliquer malgré que je me sois mise à lire énormément sur la physique, les lois quantiques, l'électromagnétisme, les expériences de Tesla en la matière, bref... Tous ce qui pouvait affirmer ou infirmer, éventuellement théoriser un explication à ce qui m'arrivait.

Je n'en parle que rarement, non que j'ai peur du jugement, je n'en ai rien à faire vraiment, mais ça fait son chemin gentiment.
En revanche, je trouve plus intéressant d'avancer à plusieurs, c'est bien pour ça qu'en dépit de mon coté ermite, asociale, je suis contente de vous avoir trouvés sur ce forum et de partager vos expériences, les miennes, nos théories, et de chercher ensemble.

Concernant ce lieu-dit "La Moisière" pour ceux que ça intéresse, c'est situé en Sarthe, à la limite de la Mayenne, voici l'adresse sur une Google Map. (on voit que le poulailler en ruines est toujours là, mais la laiterie semble avoir été détruite ! )

Pardon d'avance pour le pavé, l'histoire a duré plusieurs années.
J'ai des tas de photos dans l'album familial, j'ai ai scanné plusieurs pour vous faire une petite idée, je les scan et les mettrai à la fin. A les revoir, je trouverais presque l'endroit sympa, parce-que les gens sourient sans doute...

Lorsque j'étais ado, mes parents on voulu acheter une maison de campagne dans la Sarthe, car trop de route pour continuer à aller en Bretagne les week-ends, et après en avoir visité une flopée de maisons, mon père est littéralement tombé amoureux d'un corps de ferme ancien et relativement à l'abandon, tout en haut d'un mont d'où on voyait toute la vallée, j'avoue que c'était une jolie vue et je comprends que ça l'ait séduit.

Dès l'arrivée au lieu-dit, un panneau perdu dans la végétation indiquait "La Moisière" et je l'ai vraiment perçu négativement sans raison logique. Je restais dans la voiture à jouer à la game boy tellement j'en avais mare de visiter des maisons, mais là ça durait et j'ai entrepris d'aller faire signe, histoire de rappeler qu'il faut se nourrir des fois ... Dès le moment où j'ai mis un pied sur le perron j'ai eu une envie de vomir instantanée, j'ai reculé, ça s'est calmé, je suis revenue, ça m'a repris et j'ai surmonté, mettant ça sur le compte de la faim car on était pas loin du déjeuner.

J'ai isolé ma mère de l'agent immobilier, j'étais partie pour lui dire juste "Bon allez là, on y va?? j'ai faim moi !" mais j'ai dit à la place : ''on ne doit pas prendre celle là''. Elle a répondu ''trop tard, regarde ton père arpenter les terres'', j'ai répondu sans réfléchir "Elle les séduit pour les y faire mourir" (Là je me suis sentie très c**ne, ma mère est devenue blème, l'agent immobilier qui revenait taper l'incruste aussi, gros silence, gros moment de solitude... je suis sortie).

Ce jour de la visite, j'ai donc été faire un tour pour fuir les adultes et le "moment de solitude" (j'avais genre 14/15 ans je pense et aucune confiance en ces ressentis, même pas conscience que c'en étaient) et j'ai demandé ce qu'était ce bâtiment en parpaings pas fini, avec une grande bâche plastique. L'agent a répondu que c'était une laiterie, mais que les précédents résidents ne l'avaient pas terminée. Franchement, on aurait dit qu'ils étaient partis à la hâte !
J'ai exploré un peu et j'y ai fait une "découverte" plutôt môche, il-y-avait une bête morte, littéralement éventrée, en bas de ce qui semblait être une fosse (surement pour traire ou je ne sais pas ... je ne connais rien à ces choses, cependant ça m'avait choquée. A la couleur ça devait être un renard ou un gros lapin.
J'en ai parlé à ma mère, (éducation chez les nonnes) qui rejetait tout ça en bloc, donc je me suis tournée vers ma marraine, qui a répondu ''la Mayenne, tu sais c'est connu pour être un pays de sorcières, et ça ne ressemble pas à une messe du dimanche ! '' ce qui ne m'a pas franchement rassurée.

Et oui, ils l'ont prise !

Je ne suis pas capricieuse, mais la seule nuit où j'y ai dormi m'a valu des cauchemars comme lors d'une grosse fièvre, de très gros cauchemars. J'en fais rarement, en tous cas pas depuis petite, pas des cauchemars de ce genre ! J'ai refusé d'y redormir, et pourtant je n'ai peur de rien, je leur ai carrément fait acheter une tente, j'ai dormi dans le petit jardin clos jusqu'à ce qu'ils ramènent la caravane de Bretagne ! (la chiante !!)
Je sais, ça fait petite fille gâtée, et ce n'est pas dans mes habitudes, mais devant mon insistance, ils ont accepté. Je n'étais pas terrorisée, mais je n'étais pas rassurée non plus. Ils ont senti le gros malaise, et je n'ai jamais caché que je ne la sentais pas cette baraque.

Un été, après une semaine en mode ermite avant l'arrivée des parents (je suis très solitaire) où il ne s'est absolument rien passé de bizarre, mes parents sont arrivés avec mon meilleur ami sous le bras ! ''surpriiiise!'' Et j'étais blazée je le vois toute l'année, j'aurais préféré qu'ils s'abstiennent même si ça partait d'un bon sentiment !
Le midi de leur arrivée, je me soumet donc au traditionnel déjeuner familial, dois raconter ma semaine où je n'ai fait que dessiner dans le silence le plus total, un vrai kif... Ma mère débarrasse, je finis de grignoter les yeux dans le vague vers la cour, et je me suis encore entendue parler alors que j'étais dans la lune.

Ca s'est avéré exact par la suite, mais je n'avais aucun rapport avec cette personne, juste un ami commun, et j'ignorais même son existence. J'ai dit textuellement " Je 'vois' une voiture blanche dans un fossé, elle est à l'envers, elle a fait des tonneaux, une roue tourne encore mais je ne vois personne. Ca ressemble à une BX et il-y-a cet arbre qu'on trouve sur la route de St Mars du désert.'' J'ai eu le sentiment de leur mentir, parce que je ne voyais pas à proprement parler la scène avant de la formuler, c'est de m'entendre dire ces mots qui a créé les images dans ma tête ! Je ne suis pas fichue de faire la distinction entre une BX et une CX en plus, je n'ai même pas mon permis !

Simplement une info qui n'a pas pu me servir, ni à lui, mais c'est arrivé, j'ai fait le rapprochement à la fin des vacances quand cet ami est passé me dire aurevoir et s'est excusé de son absence tout le mois, en raison du décès du cousin donc et de leur grosse déprime à tous. J'ai été indiscrète, mais oui il avait une BX blanche et s'est tué à l'arbre comme je l'ai dit. Je précise que contrairement à des visions comme je les imagine chez un médium, je dis les choses, je m'entends les dire mais ne les ai pas pensées moi même comme dans un processus normal, ce sont les mots qui créent ensuite l'image dans mon cerveau, du coup j'ai cette impression de mentir quand je m'entends dire "je vois"... Enfin ça arrive, je le prends bien mais c'est troublant. Ca ne m'est pas arrivé que là bas, je crois que ça fait plus partie de moi, et ne semble pas lié au lieu, mais ça fait partie de la somme de choses survenues là bas, comme l'accident de ce pauvre jeune.

J'ai été témoin d'apparitions de formes imprécises 3 fois, et cette forme s'enfuyait quand je la voyais. La 3ème fois, alors que je me disais "Tant que tu ne peux pas agir sur le plan matériel, donc sur nous, tu ne me déranges pas" une tuile du toit où se trouvait la forme a claqué quand ça s'est enfui. La première c'était le jour de leur arrivée, le midi même j'avais dit ce truc sur la BX, et le soir à table, il faisait encore jour, et j'étais en face de la porte à double battant. Je regardais vaguement le haut du bâtiment en face, sans porte, surement là où ils stockaient le foin pour le sécher. J'ai vu ce truc passer à toute vitesse et ça m'a sortie de ma torpeur. J'ai couru droit dessus, posé l'échele au mur, grimpé en hâte, regardé partout, et rien ! J'ai pensé à un sac à grain ou autre chose qui aurait pu voler, mais 1 ça allait très vite, 2 il n'y avait strictement rien sinon quelques brins de paille. 2ème fois dans un champ en ramenant une voisine aux Niaufle (lieu-dit voisin) et 3 ème fois pareil, en la ramenant, sur un toit des maisons des Niaufle, c'est là que "ça" a soulevé une tuile en fuyant. voilà.

Pour les faits "concrêts" qui finissent par ne plus ressembler à des coïncidences : Ma mère a premièrement fait une hémoptysie (vomi beaucoup de sang se trouvant dans ses poumons) dans la vasque de la salle de bains que nous venions de construire, je suis arrivée à sa suite dans la salle de bains, et la voir de dos mal en point, puis tout le sang sur les cotés, ça ressemble dans ma mémoire à une image de science fiction. J'ai fait le 15 de suite, ils l'ont sauvée, elle est restée à l'hôpital 1 mois car ça ne s'arrangeait pas, puis elle est rentrée à Paris nous rejoindre car les vacances se sont finies entre temps.

Mon père a déclenché un cancer et a passé l'été 97 à étouffer et à vomir à cause de la chimio, il est donc mort en juin 98. Le couple qui avait acheté la seule partie du corps de ferme dont nous ne voulions pas (trop délabrée) a connu le même problème : Le monsieur est mort d'un cancer ''foudroyant'' la même semaine que mon père. A un moment, mon parrain et ma marraine sont revenus de Corse pensant prendre soin de mon père à la campagne, et ils y ont habité assez longtemps faute de toit. Parrain est tombé malade, hépatite C, cancer, décédé 3 ans après papa. Ma mère s'est battue contre 2 cancers, le dernier a eu raison d'elle en 2004, 3 ans après parrain. Marraine est décédée d'un cancer en 2011.

Au moment de la succession, j'ai tout fait pour la vendre, même à perte, peu importe. Je me suis bien gardée d'en parler à un ami ostéo qui voulait l'acheter ! 'ai continué à me renseigner auprès d'amis du coin, les gens après nous ne sont pas restés longtemps, et ils n'ont tissé de liens avec personne que je connaisse, donc je ne sais pas ce qui les a fait partir. Les gens avant nous n'avaient pas terminé cette laiterie, ce qui me fait penser qu'ils étaient partis de la même manière.

Il-y-a eu l'épisode des rats aussi. Bon c'est la campagne ok, mais ça leur a semblé très impressionnant, et comme je n'étais pas sur les lieux pour le voir, je le relate comme marraine me l'a expliqué :
Après le décès de mon père et de mon parrain, ma mère est retournée un été là bas (donc vers 2001/2002). Avant son arrivée, la maison étant restée fermée quasiment toute l'année, marraine et une voisine ont décidé d'aller faire un brin de ménage avant l'arrivé de ma mère, c'est quelque-chose qui se faisait dans le temps, bref. La voisine s'appelait Ginette. Donc voilà Ginette et Marraine qui arrivent au lieu-dit de la maison (''la Moisière'') et en ouvrant la porte, un flot de rats, ils sont sortis de partout, comme si leur arrivée avait créé une grosse panique. De ce que relatait Marraine, il en sortait des vases, du lit et des placards, de l'évier, bref de partout. La dame Ginette totalement hystérique parce-que phobique a rajouté sa petite dimension dramatique, mais marraine ne l'a pas vu d'un oeil très sain surtout.

Lorsque nous avons pris la maison, il n'y avait aucun rat, bien que les faux plafonds soient bourrés de grain, qui était probablement entreposé au grenier du temps où la ferme était effective. On a fait tomber ces faux plafonds et tout le grain retenu dedans dès les premiers travaux. Aussi je me demande bien ce qu'autant de rongeurs pouvaient bien trouver à manger en 2002 et pourquoi n'y en avait-il pas un seul dans les années 90 quand il-y-avait tout ce grain entre le plancher du grenier et le faux plafond...
D'après elles, il y en avait vraiment énormément. C'est vrai qu'ils se reproduisent vite, mais elles venaient assez souvent voir si tout allait bien, aérer etc. Donc en quelques semaines maxi, autant de rats ça leur semblait étrange, ça fait un peu film d'horreur, et transposé dans notre "réalité" c'est ce qui me fait ne pas juger les histoires que je lis d'autres personnes, qui semblent parfois tout droit sorties d'un film et semblent un peu grosses. J'en ai vu assez par ailleurs pour pouvoir analyser sans juger.

Quand je repense à la forme blanche vue 3 fois, je pense entre autres aux poltergeists.
On peut ''créer''une sorte de poltergeist par projection de nos propres émotions refoulées, car elles sont de l'énergie. Ce ne sont alors pas des entités avec une volonté propre, mais une énergie qui prend la forme que notre inconscient lui donne. Le plus souvent ça ressemble à ce qu'il-y-a au tréfond de notre inconscient : des choses plutôt sombres, de ce que Jung appelait l'inconscient collectif probablement, donc souvent on les personnifie comme des monstres, fantômes ... Il est possible que la forme que j'ai vue 3 fois soit une de ces projections. Des émotions fortes qu'on refoule, comme la culpabilité ou la colère, sont assez puissantes pour créer des tas de phénomènes spectaculaires. Ou simplement un esprit de la nature, ou une entité voulant m'avertir (au fond, à chaque fois, elle "fuyait"...)


Enfin bon, je vous soumet le cas, car votre opinion m'intéresse.

Si ça peut vous aider, voici le plan et des photos, 1996 à 1998 :

Plan extrait des notes que j'ai prises à l'époque :


La première photo que j'ai faite là-bas, un vieil arbre mort dans nos champs :


La vue de la vallée en contrebas :


Bâtiments vus depuis les champs :



Maison principale :


Bâtiments en face de la maison principale + ma caravane (derrière la caravane vous voyez le poulailler en ruines où je me sentais observée et sur la gauche pile derrière elle, la maisonnette que les Djebeloul avaient achetée, ce Mr mort d'un cancer foudroyant en même temps que papa) :


Le petit jardin clos à coté de la maison principale, où j'avais posé ma tente avant la caravane :


Maison vue de l'intérieur pendant les travaux :

- pièce principale:



- Chambre :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s1230.photobucket.com/albums/ee498/vanityskull/
 
Lieu-dit "La moisière"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Selon Velikovsky : la fin du monde a déjà eu lieu plusieurs fois !
» Lieu de prière et repos près de Montréal
» Lieu chargé: la pierre qui chante
» recherche lieu de retraite dans region autour de Paris
» Pierre Lagrange, La guerre des mondes a-t-elle eu lieu?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paranormal Complot Esotemyst :: Témoignages-
Sauter vers: