Paranormal Complot Esotemyst
Inscrivez vous pour participer aux discutions.


Paranormal complots mystères
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Les ''signes'' dans ma vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
XIII



Messages : 81
Date de naissance : 22/12/1978
Date d'inscription : 30/01/2012
Age : 37

MessageSujet: Les ''signes'' dans ma vie   Jeu 16 Fév - 13:00

Histoire de partager mes petites expériences avec vous, peut-être certains y verront une analogie avec leur propre vécu ou celui d'un proche...

J'ai reçu beaucoup de signes dans ma vie, des petits riens quotidiens, et puis d'autres qui ont laissé un vif souvenir. Je vais expliquer les choses comme je les ai vécues, vous avez pu vous en rendre compte (lol ... Madame ''pavé'') j'écris comme ça me vient, je ne cherche pas à mettre en forme, au mieux je corrige les fautes au fur à mesure, mais j'évite de me relire sinon on est tenté de tout remettre en ordre et on ne s'en sort plus... Je vais les prendre chronologiquement pour plus de clareté déjà.

En juin 1998, mon père décède. J'ai fait une sorte de déni je pense, et j'ai fait la fête, j'ai croqué la vie comme pas permis, eu une vie libertine, bref, le grand n'importe-quoi comme si je devais vivre pour deux, et n'acceptais pas ce décès.
Deux mois après, sans lien aucun avec ma vie de patachon (encore que... ya pas de hasard Balthazar) en aidant un ami qui venait aussi de perdre son père, je me suis retrouvée dans une situation très très compliquée, qui a duré 3 semaines, m'a laissé de bons traumatismes, et il m'a fallu 10 ans pour me reconstruire derrière. Ce qui est important c'est ce qui s'est passé juste avant. Pour être claire, une amie et moi avons été séquestrées avec tout ce que ça implique : ne pas dormir, être maltraitées, droguées etc. Bref... Un trauma bien enraciné certes, mais ça m'a beaucoup appris sur la nature humaine c'est un fait !

Donc au début du mois d'août, ma mère revient de "vacances" après le décès de mon père, donc mon amie et moi lui foutons la paix et allons nous ''installer'' chez sa mère à elle, qui partait en vacances à son tour. (à l'adolescence on cherche surtout à fuir les parents, c'était notre cas).
Première nuit chez Elle, on discute de son copain dans le sud longuement, puis on finit pas déplier le canapé du salon et s'endormir doucement.
Au moment même où je glisse dans le rêve, je me suis assise dans le lit et me suis entendue dire textuellement "attention la fenêtre, elle va s'ouvrir!" (ça m'arrive souvent quand je suis dans la lune, ou quand je m'endors justement)
Et en effet la fenêtre s'est ouverte violemment. On ne l'a pas rêvé, j'ai du me lever car la copine était pétrifiée, et je suis allée refermer la fenêtre. Je lui ai demandé de venir voir, confirmer ce que je voyais, à savoir les stores en fer étaient tordus. Les battants des fenêtres avaient tapé les murs tellement le choc avait été violent.
Je suis sortie immédiatement voir si un ami ne nous aurait pas fait une sale blague (mon meilleur ami était blagueur) mais il était parti la veille ''au bled'', de même que tous nos amis communs. Surtout, quand j'ai posé un pied hors de la maison, j'ai compris qu'on n'aurait pas pu nous faire une blague parce-que toute la cour était pleine de graviers, ça fait un bruit épouvantable et dans le silence de la nuit on l'aurait entendu c'est clair et net. J'ai quand même fait le tour de la maison, même rentrée dans l'immeuble pas loin, mais pas un chat.
De retour, on a cherché ce qui aurait pu causer ça "naturellement" comme des courants d'air... Au plein de l'été, l'air était lourd et pas un souffle de vent, mais on ne voulait écarter aucune raison qui aurait pu nous rassurer. Aucune fenêtre n'était ouverte, même pas la lucarne de salle de bain, dans une maison de plain pied en banlieue de Paris en même temps .... faudrait être c** !
A ce jour, on ne sait toujours pas ce qui a ouvert la fenêtre aussi violemment, ni pourquoi je l'ai presque crié tout juste avant.
sur le coup, j'ai ressenti ça comme une intrusion violente, c'est comme ça que je le décris.
Et au regard de ce qui s'est passé ensuite, je vois ça aujourd'hui comme un signe, qu'on n'a pas su interpréter.




A l'automne de la même année (1998), juste après le trauma du mois d'août, je sortais à peine d'une phase ''de l'autre coté du miroir'' ou franchement à coté de la plaque, j'ai passé un bon mois au lit, aucun souvenir... Bref je pense j'accusais le choc. Bref, je reprends des études avec le CNED, refusant de sortir de chez moi. Un après-midi, j'étais penchée sur mes livres du CNED et totalement inapte à travailler, je crois que c'est à cet instant que je me suis autorisée à pleurer, et que j'ai réalisé tout ce qui nous était arrivé en seulement quelques mois. Étant hypersensible, je vous laisse imaginer le tsunami émotionnel et les idées sombres qui vont avec.

Le balcon de l'appartement était ouvert, il faisait beau, une journée superbe, je travaillais sur la table du salon. J'en étais à me dire que ma vie était fichue que je n'arrivais même plus à apprendre parce-que je ne retenais rien, ma tête semblait pleine à craquer et pourtant vide de tout ce que j'avais appris... et je n'ai pas eu le temps d'enchaîner la pensée logique suivante (genre très sombre, genre sauter du 7ème étage), j'ai vu un moineau se poser sur le dossier de la chaise à ma gauche, il était entré par la fenêtre, je n'avais jamais vu ça. J'ai dit ''bah t'as pas peur toi'' et j'ai souri. Le piaf s'est mis à piailler, est descendu SUR la table et a continué de piailler, j'ai vraiment eu le sentiment de me faire engueuler !!

Sur le coup je n'ai même pas pris ça pour un signe, j'ai filé lui chercher du lait, une assiette, et un paquet de jambon pour lui donner le gras, j'ai mis ça dans une assiette en speed alors que le piaf continuait de piailler dans un langage de piaf évidemment je ne suis pas bilingue français/piaf ... mais une vraie impression de me faire engueuler !

Il n'a pas touché l'assiette, j'ai attrapé le téléphone, appelé ma mère, lui ai brièvement raconté, lui ai fait écouter... Elle m'a jetée en l'air ''je travaille moi, que veux-tu que j'en ai à #@$*£ de ton piaf Oooohhhhh'' Oui mais j'ai un témoin, je ne suis pas timbrée maman!''

Le piaf a du se dire ''elle est débile celle-ci elle comprend rien'' il est parti comme il est venu.

On disait que mon père sifflait comme un pinson, c'était un tic chez lui il sifflotait tout le temps et vraiment bien, il aimait jouer avec les oiseaux qui rajoutent toujours une note à votre mélodie, et il faisait pareil. Je sais que ça ne faisait que quelques-mois qu'il était décédé, mais ça ne peut pas être quelqu'un d'autre que lui. Un signe ne parle qu'à vous, et ce petit oiseau ... Bref, encore une histoire de signe Quand je suis déprimée, je repense à mon petit piaf qui m'interdit d'avoir des pensées sombres et ça me pousse en avant.




En 2004 j'ai perdu ma mère, elle est décédée le 24 novembre, et a été incinérée le 1er décembre, le jour de ses 60 ans. Boucle bouclée.

Juste avant son décès, en pleine maladie, j'ai rencontré l'homme qui est actuellement toujours mon conjoint, mon support et la seule personne qui soit fichue de me comprendre, et surtout de m'accepter telle quelle (laurier le pauvre !) La façon dont je l'ai rencontré ne relève définitivement pas du hasard, et en un sens je l'ai pris comme un signe. Sans lui je n'aurais pas pu surmonter le chagrin de me retrouver orpheline, jeune maman , perdue, à 24 ans (je suis une grande enfant disons)... Il n'était pas sur mon chemin par hasard.

Le 23 novembre 2005, nous vivions enfin ensemble depuis peu lui et moi, dans mon appartement, et je m'endors en proie à une violente tristesse, en me demandant ce que je vais bien pouvoir faire de ma vie ! Je me demandais quoi faire de mes aptitudes, le peu que je sais faire n'aide, je trouve, que peu l'humanité... Je ne suis pas quelqu'un de très utile par mon métier, surtout que j'en changeais assez souvent. Je m'endors donc en demandant vaguement un signe, une indication...

Le lendemain, journée lessives à la laverie du coin. J'étais avec mon conjoint, on s'activait à gérer plusieurs machines notre lave-linge nous ayant encore lâchés.
L'heure de l'école approche, et j'envoie mon conjoint récupérer ma fille en voiture tandis que je m'active à transvaser le linge mouillé dans les séchoirs énormes.

Il-y-avait là 2 femmes assises dans les chaises de jardin qu'on trouve dans les laveries, elles discutaient fort et je ne leur prêtais pas trop d'attention, j'étais toujours dans mes pensées de la veille, et je me dépêchais de transvaser le linge. A un moment, je venais de prendre une brassée de linge mouillée, je fais volte-face et m'élance. Et là, au dernier moment, je vois qu'une des femmes avait reculé a chaise PILE dans mon passage. Dans mon élan, j'ai changé de trajectoire tant bien que mal pour ne pas la percuter... C'était sans compter sur le magnifique poteau de soutènement de la salle. EPIC FAIL !

Super sonnée, un mal de tête de chien en une seconde, je m'accroupis et respire en me disant que je n'ai pas le droit de tomber dans les pommes, parce que ma fille va arriver, et je ne veux pas qu'elle me voit comme ça. Je me relève, finis mon linge un peu au radar, cache l'oeuf qui venait d'apparaitre sur ma tempe avec mes cheveux, et fais genre ''tout va bien'' quand elle arrive.

Mon conjoint, peu pédagogue : ''OH mais c'est QUOI cette bosse ENORME que t'as à la tête???'' -__- (super ... merci mon amour...)
J'explique donc, refuse d'aller à l'hôpital tant que je ne vomis pas, on rentre, j'ai pris le temps d'étendre ce qui n'était pas sec avec lui, et je me suis écroulée dans le lit. J'ai ''dormi'' (ou pas) pendant près de 32 heures si je me souviens bien, enfin une nuit, une journée, et un morceau de nuit... Je n'ai aucun souvenir du ''rêve'' que j'ai fait, trou noir total. Mon conjoint m'a surveillée et géré ma fille.

A mon réveil, un conjoint soulagé, un gros câlin de ma fille, je vais voir dans le miroir la tête de la bête... et en effet, une bosse énorme, quand même moins gonflée,et un magnifique hématome multicolore !

Le lendemain, je regarde à nouveau (J+3) je découvre clairement une lettre dans mon miroir, sur la bosse !! Pour quelqu'un qui me regarde, la lettre n'aurait peut être pas été évidente à voir, notre alphabet est dans un sens précis, le cerveau les reconnait par habitude tant qu’elles sont dans le bon sens. Mon conjoint a pourtant observé la bosse et n'a pas tilté. Mais dans le miroir, ça m'a juste sauté aux yeux. J'ai encore les photos, je vais en héberger quelques-unes.

Dans le miroir, donc visible et reconnaissable pour moi uniquement :

Et j'ai contrasté les couleurs pour qu'on voit bien :


Ma demande de signe c'était du genre ''quel métier je pourrais faire pour aider un max de gens avec ce que je sais faire?'' J'ai reçu une réponse : G.
Alors Gourou, grandir... Graphiste c'est ce que je suis ... Ca n'aide PERSONNE mais bon ça cadre avec un G...

Ca ne m'évoquait rien de plus ... Jusqu'à ce que je travaille pour le service communication d'une certaine mairie, où j'ai été embauchée en tant que Graphiste et chargée de communication événementielle. Une partie de mon travail consistait à être l'agent de liaison avec les associations de la ville. Et là je me suis dit, sachant qu'aider une asso c'est aider tous leurs inscrits, c'était peut être ça la finalité dont parlait mon signe. Je fais un boulot de graphiste certes, j'ai un CV de graphiste, mais j'ai facilité la vie de 80 associations qui se plaignaient que la mairie ne faisait rien pour eux, ce pendant 1 an. A la base je voulais "aider le plus de monde possible"...

Alors si il m'arrive de redemander un signe, je le demanderai ''non violent'' et vous engage à faire de même !!
Wink

Voilà pour mes petits signes, si d'autres me reviennent je les remettrai ici Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s1230.photobucket.com/albums/ee498/vanityskull/
nanou1502
Member Team
Member Team


Messages : 4759
Date de naissance : 15/02/1977
Date d'inscription : 02/12/2009
Age : 39
Localisation : gard

MessageSujet: Re: Les ''signes'' dans ma vie   Jeu 16 Fév - 19:01

Et bien pas evident tout ca !!! T'as pas eut un depart facile dans la vie, mais tu as su trouver le pourquoi de la chose, tu as eu des signes plutot marquant, tu risque pas de les oublier !!!!

Je pense que nous avons tout des signes pour nous aider, nous guider, meme les plus petits qu'ils soient et meme s'ils nous parraissent insinifiant ils font leur office car s'adresse a notre fort interieur a notre esprit !!!!!

Il te fallait peut etre des signes tres fort car tu etait perdu ou dans le deni comme tu le dis toi meme donc pour que tu te reiveille il fallait frapper fort !!! 32 h de sommeil c'etait peut etre un peu trop fort !!! Wink

_________________
Naturellent Bien, les médecines douces autrement ...
http://nbdirect.moncomptevdi.fr/?CodeCourtier=LNMT127



[/b][/i][/b]

  http://la-famille-quel-bonheur.kazeo.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nbdirect.moncomptevdi.fr/?CodeCourtier=LNMT127
XIII



Messages : 81
Date de naissance : 22/12/1978
Date d'inscription : 30/01/2012
Age : 37

MessageSujet: Re: Les ''signes'' dans ma vie   Jeu 16 Fév - 23:28

Haha oui c'était un peu trop fort c'est sur Laughing
Citation :
Je pense que nous avons tout des signes pour nous aider, nous guider, meme les plus petits qu'ils soient et meme s'ils nous parraissent insinifiant ils font leur office car s'adresse a notre fort interieur a notre esprit !!!!!
Oui tout à fait d'accord !!
Tous les jours quasiment, je vois des coeurs, et je sais que c'est très ''cucu'' et si vous me voyiez.... c'est vraiment pas mon genre les coeurs, mais ça arrive tant que j'ai fini par l'admettre. Ca va de la feuille qui se colle dans un décolleté, à l'absence décorce sur l'arbre de mon jardin, la mousse dans mon café, le beurre dans la poêle, ou un bout de fils entortillé sur une marche de l'escalier ... Bref c'est tout le temps. Les coeurs en revanche, c'était tout à fait le style de ma mère, donc c'est plutôt sympa, je sais que je ne suis pas seule Wink
Pour d'autres, ils vont allumer la radio et une chanson va faire 'tilt', un parfum, un mot... Ca ne parle qu'à nous, c'est ce qui est génial ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s1230.photobucket.com/albums/ee498/vanityskull/
Lionel
Member Team
Member Team


Messages : 1627
Date de naissance : 08/12/1973
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 43

MessageSujet: Re: Les ''signes'' dans ma vie   Ven 17 Fév - 0:38

Toi, tu as trop été élevée avec des Bisounours...


Lionel

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.redbubble.com/people/tosanlionel
XIII



Messages : 81
Date de naissance : 22/12/1978
Date d'inscription : 30/01/2012
Age : 37

MessageSujet: Re: Les ''signes'' dans ma vie   Ven 17 Fév - 3:37

Lionel a écrit:
Toi, tu as trop été élevée avec des Bisounours...


Lionel
Laughing Laughing Laughing Ils étaient GOTH alors dans mon cas Laughing Laughing Laughing
What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s1230.photobucket.com/albums/ee498/vanityskull/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les ''signes'' dans ma vie   Aujourd'hui à 21:09

Revenir en haut Aller en bas
 
Les ''signes'' dans ma vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (1978) Des signes dans le ciel par Paul Misraki
» Signes dans le ciel et fin des temps
» signes dans la vie? interprétation
» Les Signes dans l'ordre chronologique de l'Avertissement !
» Les signes du ciel et de la terre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paranormal Complot Esotemyst :: Témoignages-
Sauter vers: